L'Arctique, une bombe à retardement

27m 01s

Le 5 juillet 2014, la jeune Neuchâteloise Célia Sapart, glaciologue et climatologue reconnue mondialement, embarque sur le brise-glace Oden pour une traversée de l'Arctique. Objectif de l'expédition: mesurer les émissions de gaz à effet de serre en Arctique, notamment le méthane, un gaz vingt fois plus puissant que le CO2. Selon les quantités découvertes, le méthane est une vraie menace pour notre planète. Temps Présent a suivi son voyage, une aventure scientifique et humaine. Voir moins

Commentaires Contenus associés

Commentez le programme

Rejoindre la discussion ...